KYC

LE PROCESSUS DE CONNAISSANCE DU CLIENT

Le processus de connaissance du client (KYC : “Know Your Customer“) est, avec la surveillance des opérations, l’un des
deux piliers de la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme (LAB/FT), et du respect des règles
sur les embargos et les sanctions financières internationales. Traditionnellement, ce processus est supporté par les acteurs clés que sont les métiers commerciaux, accompagnés par la fonction Compliance.

Jean-Christophe  Schmitz

Deputy Head of KYC Office

Titulaire d’un DESS en Mathématiques et Informatiques appliqués à la Finance et à l’Assurance à Sophia Antipolis (Nice), Jean-Christophe Schmitz rejoint la Banque Générale du Luxembourg en 2005. Après plusieurs projets au Luxembourg et en Belgique en tant que responsable de la maîtrise d’œuvre puis maîtrise d’ouvrage, Jean-Christophe rejoint la Direction des Opérations de BGL BNP Paribas en 2013. Au sein du département Administration Comptes et Clients, il prend en charge la responsabilité de l’Administration Comptes avant de devenir responsable d’Administration Clients en 2015. A la création du KYC Office en janvier 2017, il est nommé Deputy Head of KYC Office, département dont il prendra la responsabilité en octobre 2018.

Eric Brandenbourger

Head of KYC Office

Eric Brandenbourger a débuté sa carrière chez Paribas Luxembourg en octobre 1989 dans le cadre de la 1re édition de la Formation bancaire de l’ABBL. Il a occupé diverses fonctions de management opérationnel et gestion de projets transverses au sein des Opérations de la banque : Euro, An 2000, missions de qualité / productivité / organisation, fusions BNP Paribas Luxembourg et BGL BNP Paribas. Lors de cette dernière, il prend la responsabilité du Département Administration Comptes et Clients avant de contribuer à la création en janvier 2017 du KYC Office dont il est nommé responsable. Il poursuivra son parcours en prenant la responsabilité du Département Paiements, Comptes et Flux de BGL BNP Paribas à partir d’octobre 2018.               

Pour renforcer la maîtrise de ces risques et dans un contexte réglementaire de plus en plus exigeant, en 2016 le Groupe BNP Paribas a décidé de se doter d’un ensemble de normes exhaustives et homogènes en la matière, applicables dans tous les métiers et dans toutes les géographies, dans le respect des réglementations locales.

 

Afin d’être en mesure de se conformer de manière efficace aux nouvelles exigences (pression réglementaire croissante, 4e directive AML Anti Money Laundering, etc.), BGL BNP Paribas a décidé d’être précurseur en professionnalisant la filière par la création de centres de compétences clients (Due Diligence Team) et d’un parcours professionnel au sein d’une nouvelle structure : le KYC Office, qui a vu le jour en janvier 2017.

 

Le KYC Office de BGL BNP Paribas a été «pilote» pour le Groupe BNP Paribas.

“ Le KYC Office de BGL BNP Paribas Luxembourg a été pilote pour le groupe ”  ---  Eric Brandenbourger

Head of KYC Office – BGL BNP Paribas

Le rôle des Due Diligence Teams, situés entre les métiers commerciaux et la fonction Compliance et rattachés à la Direction des Opérations, consiste notamment à :

 

- assurer un support aux Relationship Managers (collecte d’informations ou documentation auprès des clients ou d’autres sources, mise à jour des dossiers et des systèmes, etc.) ;

- assurer la qualité, la complétude et la cohérence des dossiers KYC ;

- réaliser l’analyse transactionnelle ;

- piloter les programmes de révision ;

- réaliser des recherches de sanctions ou de notoriété ;

- pré-analyser les risques AML (Anti Money Laundering) ;

- participer au processus de décision (préparation, organisation et secrétariat des Comités d’Acceptation Clients, suivi des décisions et des réserves) ;

- prendre en charge le reporting vers la Direction de la banque et/ou du Groupe BNP Paribas.

 

Les KYC Officers sont en charge d’apporter les éléments à la décision de poursuivre ou non la relation commerciale.

Cette construction d’envergure s’est étalée tout au long de l’année 2017. Après les fondations, l’enjeu est maintenant d’industrialiser le dispositif.

 

18 mois plus tard…

 

Le KYC Office a rejoint les acteurs clés du dispositif LAB/FT en devenant un véritable partenaire des métiers et de la fonction Compliance.

 

Il joue un rôle de facilitateur dans l’appropriation des changements et l’harmonisation des processus et procédures entre les différents métiers de la banque. Il lui offre  une vue précise de sa base de coût en matière de KYC et enfin, il permet de l’optimiser au travers de la polyvalence et l’allocation dynamique des ressources.  

Ses défis à court/moyen termes en 4 axes :

Le KYC Office, en plus de ces 4 axes de développement devra composer avec l’évolution de l’écosystème KYC sur la Place. En effet, l’arrivée de nouveaux acteurs spécialisés en matière de KYC et les évolutions réglementaires majeures telles que la création du registre des bénéficiaires effectifs (cf. transposition de la Directive UE 2015/849) façonnent les challenges de demain.